ANTOINE LEIRIS : DE FACEBOOK AU THEATRE…

Mardi 14 novembre 2017

 

« ANTOINE LEIRIS : DE FACEBOOK AU THEATRE… »

 

C’est l’adaptation d’un témoignage poignant qui s’installe ce mardi 14 novembre 2017 au Théâtre du Rond-Point à Paris et qui se jouera du mardi au dimanche à 18h30 jusqu’au 10 décembre 2017 : celle de « Vous n’aurez pas ma haine » écrit par le journaliste Antoine Leiris, à l’attention du commando « chargé » de l’attentat contre le Bataclan le 13 novembre 2015 et qui lui a volé son épouse à deux ans d’intervalle pratiquement jour pour jour .

« Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils, mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son cœur.

Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère, ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’aie peur, que je regarde mes concitoyens avec un œil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de douze ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus. »

Ces quelques mots sur son drame personnel, si intime, Antoine Leiris les a partagés avec ses lecteurs via sa page Facebook… L’histoire aurait pu en rester là… Mais l’émotion que ce témoignage a transmis lui a permis de voyager à travers de milliers d’autres comptes Facebook et de se transformer en un livre publié chez Fayard en mars 2016, soit quatre mois seulement après l’horreur… Comme s’il y avait eu urgence pour M. Leiris de tout coucher sur le papier.

Troisième acte logique de cette histoire : l’adaptation théâtrale. Et c’est le comédien Raphaël Personnaz qui a reçu cet honneur d’interpréter Antoine Leiris. Un cadeau que lui a offert le metteur en scène Benjamin Guillard.

Privilégiés et chanceux sont les Parisiens qui pourront réserver leurs places au 01 44 95 98 00 et débourseront que 33 euros pour assister à l’une de ces représentations. Oui, vraiment privilégiés et chanceux sont les Parisiens qui deviendront témoins de cette force qui n’a de cesse que de guider « Monsieur » Antoine Leiris dans sa quête de continuer à vivre et avant tout de continuer à élever son petit garçon, Melvin, à qui on a arraché sa maman !

Peut-être peut-on espérer qu’un succès parisien invitera cette « communication avec le public » comme la voit Raphaël Personnaz vers une tournée en province… !

Cher fidèle lecteur, chère fidèle lectrice, je vous remercie d’avoir consacré quelques minutes de votre attention à la consultation de cet article, prenez soin de vous comme de ceux qui vous témoignent de toute leur affection et au prochain « petit papier »… !

Jessica NATALINO alias « Plume Libre »,

Ce n’est que mon ressenti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s