IL A REUSSI A TUER SA FILLE DE 18 MOIS DANS SON PAYS PRIS DANS LE PIEGE D’UNE POLITIQUE DE LA PROTECTION DE L’ENFANCE SURPUISSANTE… !

Mercredi 15 novembre 2017

 

« IL A REUSSI A TUER SA FILLE DE 18 MOIS DANS SON PAYS PRIS DANS LE PIEGE D’UNE POLITIQUE DE LA PROTECTION DE L’ENFANCE SURPUISSANTE… !  »

 

Un monstre. Il n’existe pas d’autre nom pour désigner Matthew Scully-Hicks, un trentenaire gallois reconnu coupable par la cour de Cardiff, lundi 6 novembre et condamné mardi 7 novembre à la  prison à vie, dont 18 ans incompressibles.

Le 25 mai 2016, ce « père », contrairement à ce qu’il avait affirmé, c’est-à-dire que son enfant de 18 mois ( !) s’était blessée toute seule cette ultime soirée du 25 mai 2016, avait agrippé et violenté sa fille Elsie entrainant ainsi une triple hémorragie du cerveau, une hémorragie rétinienne, un crâne brisé et la fracture de plusieurs côtes puis son décès… Deux semaines après l’avoir formellement adoptée !

Comment peut-on demander cette confiance de se voir confier un enfant (septembre 2015) en patientant de son adoption formelle, quitter son emploi pour s’en occuper à plein temps puis la tuer « sous prétexte » que l’on se plaigne de cette enfant difficile allant même jusqu’à la qualifier par SMS de « psychopathe » et de « Satan en grenouillère » ? « Psychopathe » et « Satan en grenouillère » un bébé de 18 mois ? ? ?

Comment pareil drame a-t-il pu être possible ? ? ? ! ! ! D’autant plus qu’avant même l’adoption définitive d’Elsie des voisins avaient aussi entendu crier des injures de la part du « père » à destination de la petite… Idem, avant même cette adoption définitive,  Elsie avait déjà subi plusieurs blessures, dont une jambe cassée et des hématomes à la tête et en mars, elle avait été hospitalisée pour ce qui avait été présenté comme une chute dans les escaliers. Si  plusieurs témoignages, au moins deux, même anonymes, avaient été déposés auprès des services sociaux, même pour de simples soupçons, la petite Etsie aurait, peut-être, pu être sauvée…

Pourtant, en Angleterre, au royaume des enfants perdus et patrie prise dans le piège d’une politique de la protection de l’enfance surpuissante, il n’y a encore pas si longtemps, des enfants étaient enlevés de force à leurs parents alors privés aussi de leurs droits par les services sociaux, parfois à tort.

Comment donc la petite Elsie, 18 mois, a-t-elle pu être ainsi assassinée sous les coups de son « père » deux semaines adoption définitive au pays de Galles, nation constitutive du Royaume-Uni ? ? ? ! ! !

Cher fidèle lecteur, chère fidèle lectrice, je vous remercie d’avoir consacré quelques minutes de votre attention à la consultation de cet article, prenez soin de vous comme de ceux qui vous témoignent de toute leur affection et au prochain « petit papier »… !

Jessica NATALINO alias « Plume Libre »,

Réflexions sur notre espèce humaine et sur notre monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s